La Reconnaissance terrain et le Swimrun

L’hiver est peu propice à la pratique du swimrun pour la majorité d’entre nous. Bien que des images impressionnantes de bains glacés venus de pays nordiques nous frappent l’imagination, la basse température de l’eau tend à diminuer drastiquement la partie « swim ».

Alors pourquoi ne pas profiter de la pause hivernale pour affuter notre connaissance du terrain ? L’exploration constitue une partie de l’aventure swimrun.
À l’instar de Fix, nous pouvons analyser beaucoup de paramètres swimrun à partir d’une pratique de trailrunning. Le vent, l’onde des vagues, l’orientation du soleil, l’observation des éléments développe notre sens de l’autonomie et décision bien utiles lors de compétitions ou entrainements.

Nous, à Swimrun France, pratiquons notre sport dans les calanques de Marseille. Les températures clémentes font que nous n’avons pas vraiment de trêve hivernale. Néanmoins l’analyse et l’anticipation constante des éléments est cruciale afin de ne pas tomber en hypothermie loin de tout support. Nous sommes sur un terrain qui « décide » pour nous, notre adaptation est alors un atout parfois vital.
Comme le dit un certain Aimé Jacquet « muscle ton Je(u) Robert ! »

Pour aller un peu plus loin dans la réflexion, nous vous conseillons de voir ou revoir le très complet article “bien préparer sa sortie en mer” par Loic Branda (multi champion de France en eau libre)

Leave a Reply