AnalysesBinômeEntraînement

Les Fondamentaux de l’Entraînement en Swimrun

Nous sommes en plein hiver, et pourtant il est déjà temps de se préparer pour la saison de printemps et d’été à venir. L’accès à l’eau libre est difficile ou les températures sont très basses. Comment faire face à cette période ? Au fil d’une série d’articles, nous allons explorer tous les aspects de l’entraînement en Swimrun et proposer des suggestions pour élaborer un plan d’entraînement adapté à vos besoins et préférences.

Qu’est-ce que l’entraînement exactement ?

L’entraînement consiste à effectuer des actions en vue de se préparer à un objectif bien défini. L’objectif peut être l’amélioration de certains aspects spécifiques, tels que la vitesse en natation, ou le retour à un niveau antérieur, comme retrouver de l’endurance en course à pied. Un bon programme d’entraînement doit avoir des objectifs clairs, pouvant être à court, moyen ou long terme, que ce soit pour une course, une série d’épreuves, des défis personnels, etc.

Pour être efficace, l’entraînement nécessite une planification minutieuse, intégrant les divers aspects de l’entraînement, y compris les périodes cruciales de repos. Oublier ces aspects peut entraîner un oubli de points importants tels que la technique, un manque de repos conduisant au sur-entraînement, ou au contraire, une absence de surcharge de travail nécessaire à l’amélioration des performances et à la prévention des blessures.

Diversité des composantes de l’entraînement

Toute activité humaine est intrinsèquement complexe, et le swimrun ne déroge pas à cette règle. En plus des disciplines évidentes de natation, de course à pied et de transitions, avec leurs aspects techniques et physiologiques, la coordination et la cohésion de groupe au sein d’un binôme s’avèrent être des éléments essentiel.

Outre la psychologie, la stratégie joue également un rôle crucial dans la réussite d’une équipe en swimrun. Les aspects techniques, surtout en natation, sont fondamentaux. Mais il ne faut pas oublier le renforcement musculaire, clé de la vitesse, ni les aspects cardio-vasculaires, essentiels pour l’endurance.

Ce bref aperçu souligne que la préparation n’est pas limitée à l’aspect physique, mais englobe également des dimensions techniques, psychologiques, technologiques, tactiques et stratégiques. En effet, le swimrun requiert une approche holistique, prenant en compte tous ces aspects pour former des athlètes complets, complémentaires et performants dans toutes les facettes de la discipline.

Individualisation

Les principes d’entraînement sont généraux et s’appliquent à tous, mais les combinaisons des besoins individuels varient. Certains peuvent avoir besoin d’améliorer leur endurance, d’autres leur résilience mentale, etc. Les circonstances individuelles telles que le passé en trail, l’accès facile à une piscine ou eau libre, l’âge, le sexe, les antécédents médicaux, et le temps disponible doivent être pris en compte.

Un entraînement optimal doit donc être adapté à chaque individu. Bien que des plans d’entraînement génériques puissent être suivis pour progresser jusqu’à un certain point, il est essentiel de les adapter à des circonstances particulières. C’est là que réside l’art du coach ! Nous vous proposerons des plans génériques d’entraînement. Mais nous visons surtout à vous aider à adapter les entraînements  à vos besoins.

En Binôme

Le swimrun est intrinsèquement un sport d’équipe, bien que des compétitions en solo existent. Courir en binôme enrichit et complexifie l’entraînement. La transparence sur les objectifs, que ce soit en course, en sortie ou en entraînement, est cruciale. Idéalement, l’objectif ultime d’une compétition est que l’équipe performe au mieux, plutôt que de privilégier la compétitivité individuelle le jour de la course.

Cela a des implications pour l’entraînement. Si l’un des partenaires est plus lent ou moins endurant dans une discipline, il doit chercher à progresser pour minimiser l’écart avec son binôme. L’adage “une chaîne est aussi forte que son maillon le plus faible” s’applique au swimrun. D’un autre côté, le partenaire plus fort peut travailler pour aider son binôme à progresser, notamment en natation où la longe permet d’apporter un réel soutien.

Les stratégies et tactiques de course doivent être élaborées en fonction des forces relatives des deux équipiers, et cela fait partie de l’entraînement. Bien que les sessions en binôme soient évidemment bénéfiques, il n’est pas nécessaire de s’entraîner constamment ensemble. Il est tout à fait possible de s’entraîner séparément et de performer ensemble le jour J. Ne limitons pas nos binômes à des proximités géographiques !

En résumé

Un entraînement est un programme complet en vue d’un objectif clair; Il y a de multiples composantes à l’entraînement qu’il faut intégrer; Un entraînement doit être individualisé pour être efficace.

François-Xavier Li, coach expérimenté, propose une approche scientifique et individualisée basée sur son éducation (PhD en Sciences du Sport, professeur d’université et chercheur en optimisation du mouvement humain) et son passé de sportif de haut niveau. Il est depuis de nombreuses années coach et consultant pour de nombreux athlètes de haut niveau.

✍️ François Xavier Li IG: fix_swimrun
📷 crédit photos Akuna

Retrouvez la page entrainement du site là 🔗 https://swimrunfrance.fr/entrainement/

Calanque d'En Vau
Avant la mise à l’eau, bien vérifier que tout le monde est prêt

Leave a Reply