L’Audacieuse du Swimrun Côte Sud Landes 2022 sourit à Thomas Guerry et Julien Galiegue

Panoramas à couper le souffle au dessus de l’océan, de la forêt landais et du lac d’Hossegor, émotions, efforts, partage…Le swimrun Côte Landes Sud, un événement hors norme qui accueille plus de 850 participants sur 3 jours du 13 au 15 mai 2022. Depuis 2019, le Swimrun Côte Sud Landes, premier swimrun des Landes, unique par son format de nage à l’océan. Un challenge sportif en duo qui a proposé 5 courses swimrun aux distances variées, du parcours découverte à celui plus engagé, alternant des portions de nage dans le canal, le lac ou l’océan et des sections de course à pied autour du lac et des plages. Entre lac, canal et océan, les participants sont partis à la découverte de parcours à la fois urbains et sauvages et se sont émerveillés devant les plus beaux panoramas du sud des Landes, entre Hossegor, Capbreton et Seignosse.

Hossegor

La GG Team Head, composée de Thomas Guerry et Julien Galiegue, habituée au circuit OtillO est l’une des meilleures paires de l’hexagone. L’audacieuse (format 20 km) du Swimrun Côte Sud Landes 2022 fut leur choix de reprise d’une saison 2022 qui semble démarrer en fanfarre ! Thomas Guerry prend sa plus belle plume ✍️ pour nous relater sa course dans le peloton de tête.

Partagez un moment sportif avec vos kids !
Rassurez-vous, le swimrun est accessible à tous !
Vivez pleinement cette aventure sauvage, entre amis ou en famille !
Ayez l’audace de braver l’océan, le sable et la chaleur landaise !
Mais par-dessus tout, soyez ambitieux !

Ainsi se décline le swimrun Côte Sud Landes : 5 formats, la Kids (1,6km) la rassurante (7km), la sauvage (10Km), l’audacieuse (20Km), L’ambitieuse (40km). Tout ça sur 3 jours principalement en bord de lac d’Hossegor et sur les communes avoisinantes de Capbreton et Seignosse.
Avant d’écrire quelques lignes à proprement parlé sur la course réalisée avec mon partenaire, je tiens à féliciter le staff et les bénévoles pour l’ambiance landifornienne, familiale et conviviale. Parce qu’outre le moment sportif, la découverte de produits du coin, les dégustations, la soirée Dj avec foodtruck/buvette et encore d’autres animations vous garantissent un très beau weekend en famille ou entre amis.
Place à la course !

La course

C’est pour lancer la saison 2022 et gérer une reprise en douceur qu’avec Julien Galiegue nous avons décidé de courir l’audacieuse (20Km). Ni trop long pour une reprise, ni trop court pour préparer les prochaines échéances. Julien court à domicile, c’est notamment ce qui a initialement motivé notre participation.

Départ prévu à 13H ! Horaire inhabituel pour nous plutôt habitués aux formats plus longs et donc des départs souvent matinaux. Par temps printanier ou pluvieux, 13H pour un 14 mai sur le papier c’est top ( Grasse mat’, repas d’avant course bien calé, échauffement non bâclé…). En pratique sur un weekend caniculaire cela rajoute une difficulté notable quel que soit le format de course.

C’est donc sous un soleil de plomb, en combinaison néoprène (obligatoire car une eau à 17,5° et énormément de participants de tous niveaux), que nous nous élançons de la plage du lac d’Hossegor. Pas le temps de faire des écarts en course à pied, car après 50 m en sprint, c’est une courte traversée (200 m) du lac entre course/nage/dauphin/Nage/dauphin/course.

Comme très souvent sur ce type de format, cela part très vite et fort. Difficile de savoir qui tiendra réellement l’allure au final. D’ailleurs sur les 2km de course longeant le canal d’Hossegor et nous amenant à la première natation, sur 3 à l’océan, nous voyons de nombreux binômes nous dépasser. Le terrain est propice à des allures soutenues. Face à un tel départ, julien a le souffle court. Nous décidons de faire abstraction des autres concurrents pour rentrer dans notre course d’équipe. Chacun doit tirer le meilleur de son partenaire et savoir s’adapter.

Nous arrivons rapidement à l’océan. Il fait chaud, mais les conditions de vagues sont nettement plus clémentes que la veille sur l’ambitieuse. Un beau rouleau de bord coupe net l’élan de quelques équipes devant nous. Même pour une reprise et sans s’être entrainés ensemble depuis plus de 8 mois, la routine des enchainements se retrouve sans difficulté. À l’océan, par expérience, nous faisons le choix de ne pas nous encorder. Nous sortons dans le groupe de tête de 5-6 équipes.

Un peu de courant mais les consignes de sauveteurs ainsi que la lecture des équipes devant nous, nous a permis de revenir aux avants postes. Pas le temps de réfléchir, 300 m dans le sable et on replonge pour 400m ! La sélection se fait par ces premières sections de natation. Nous ressortons deuxième talonnés par Arnaud Deroche et Laurant Puyal (Duna Team).

L’équipe des sauveteurs Biarrots (Jonathan Despergers et Maxime Labat – Les pirates) domine les débats dans l’océan ! Avant d’attaquer la dernière natation exposée aux courants, il faut courir 3 bons kilomètres dans le sable. De quoi faire chauffer les mollets, acquérir un beau bronzage combi, faire découvrir le swimrun à un public ébahi et récolter de nombreux encouragements malgré notre accoutrement.

C’est du côté de Seignosse que nous effectuons la quatrième natation en allant faire un petit coucou aux surfeurs proches d’un pic. Sans aucun doute la section la plus exposée ou un retour en boydsurf depuis la bouée placée au large donne le sourire. Encore une belle montée de dune et c’est parti pour l’enchainement 5km run, 1Km natation dans le lac d’Hossegor 4,5Km run en passant par super Hossegor pour enfin finir par 1Km de natation dans le canal où utiliser le courant prend tout son sens. Ces portions sont idéales pour être suivis par des amis à vélo.

Des écarts conséquents étaient faits. Nous étions 3 équipes à nous disputer le podium, mais les sauveteurs avaient mis une belle option sur la victoire en prenant 3-4 minutes d’avance sur les enchainements à l’océan. À notre grande surprise, nous revenons sur eux dès le 1km de natation, transformé en natation/marche par manque d’eau !

Qui ne tente rien n’a rien, je demande à julien s’il est prêt à accélérer. (euhhhhh….)

S’ensuit une sacré guerre des nerfs. Qui en a encore dans les jambes ? Qui peut accélérer ? Ou au contraire qui montre des signes de fatigue ? Déjà 1H30 à allure soutenue sous une chaleur harassante. Croyez-moi, la fatigue se fait sentir pour tout le monde quel que soit le niveau, quel que soit l’allure quand on est en mode course! Donc au final, cela se joue sur des détails : une paire de lunette perdue, une plaquette avalée par l’océan, l’absence de longe pour aider son partenaire, un coup de chaud, une mauvaise hydratation/alimentation…

L’emballage final

3Km avant la dernière longue natation, je sais que s’il n’y a pas d’écart fait cela sera compliqué de nous départager dans l’eau. Et celui qui fera la trace sera désavantagé sur le sprint final. Ce sont 3Km tout plat, en bord de lac. Qui ne tente rien n’a rien, je demande à julien s’il est prêt à accélérer. (euhhhhh….)

L’écart on doit le faire à pied ! On accélère. L’effort est dur et intense. 10m, 30m, 50m, jusqu’à une centaine de mètres pris sur nos adversaires du jour ! C’est une longue ligne droite jusqu’à la natation. Ne pas flancher ! Ne pas montrer de fatigue ! Mais surtout faire une transition express pour empêcher de recoller dans les pieds sur l’entrée d’eau qui se fait par une échelle. 1km de natation plus loin nous franchissons la ligne d’arrivée en 1H58’41, une première place, une belle embrassade et une légère hyperthermie.

Sacrée course ! Un profil rapide, découpé en 2 parties : La première orientée vers l’océan où il faut savoir lire le courant et utiliser les vagues mais aussi être puissant musculairement pour courir dans le sable. Et une seconde beaucoup plus roulante avec peu de difficulté mais sur des enchainements plus longs où il faut être capable de tenir les allures.

Ce fut une très belle découverte, nous reviendrons surement et qui sait, peut-être serons-nous plus ambitieux !
👉Merci aux bénévoles, sauveteurs et organisateurs.
👉Merci Lisiane et Clément pour les nombreux encouragements.
👉Félicitations aux copains du water-polo Toulousains.
👉Félicitations à tous les participants, petits et grands.

✍️Thomas Guerry IG @thomas_guerry

📷 IG @riblanc

Les résultats du swimrun Côte sud Landes 👉 https://swimrun-cote-sud-landes.fr/resultats/

Cinq format de course sont proposés
1️⃣ L’Ambitieuse 40 km
2️⃣ L’Audacieuse – 20 km
3️⃣ La Sauvage – 10 km
4️⃣ La Rassurante – 7 km
5️⃣ La Kids  – 1,6 km

Nouveauté 2022 – L’Ambitieuse 40 km – un challenge hors norme qui a eu lieu vendredi 13 mai

Le départ de ce challenge hors norme a été donné à 7h30 de la Villa de l’Etang Blanc à Seignosse dans un cadre enchanteur. Cette course élitiste de 40 km dont 7 km de nage, réservée à quelques équipes chevronnées, s’est poursuivie jusqu’aux plages de sable fin où il a fallu affronter les vagues réputées de l’océan, en passant par la redoutable passe de Capbreton (sortie de port) et en longeant l’estacade, jusqu’au lac et canal d’Hossegor. Les 33 km de course à pied ont offert des panoramas à couper le souffle et ont permis de faire découvrir des recoins inattendus à travers les “tucs” de la forêt landaise, le long du Boudigau, ancien lit de l’Adour, au Super Hossegor ou vers les Barthes de Capbreton. Un formidable terrain de jeu pour une course inédite où uniquement 16 équipes de redoutables swimrunners ont affronté !
SWIM : 6 sections – Total parcouru 7 km / RUN : 5 sections – Total parcouru : 33 km

L’Audacieuse – 20 km – une course engagée qui a eu lieu samedi 14 mai
Une course exigeante sur Soorts-Hossegor, Seignosse et Capbreton qui a fait découvrir à travers 17 km de course à pied, les magnifiques plages des Landes et les petits recoins et passages secrets d’Hossegor. Les 3 km de natation au lac et à l’océan ont offert des challenges différents aux compétiteurs !
SWIM : 6 sections – Total parcouru 3 km / RUN : 5 sections – Total parcouru : 17 km

La Sauvage – 10 km – une course partage entre océan et lac qui a lieu samedi 14 mai
10 km entre lac et plages de sable fin pour se challenger en équipe, se dépasser et découvrir la beauté du territoire côte sud Landes ! 7,3 km de course à pied au cœur des sites les plus remarquables et 2,7 km de nage au lac et à l’océan pour vivre des sensations fortes ! Ouvert à un public intermédiaire à expérimenté.
SWIM : 4 sections – Total parcouru 2,7 km / RUN : 4 sections – Total parcouru : 7,3 km

La Rassurante – 7 km

La Kids  – 1,6 km

https://swimrun-cote-sud-landes.fr/

Leave a Reply