L’amour triomphe des vagues scélérates au Swimrun Costa Brava 2022

Le swimrun Costa Brava est un grand classique du circuit de swimrun. Placé en tout début de saison, il est synonyme de retrouvailles pour de nombreux athlètes habitués à voyager à travers l’Europe en quête de sensations fortes et performances. Idéalement située sur la cote méditerranéenne au nord est de la catalogne espagnole, l’épreuve jouit d’un printemps clément propice pour une reprise à la sortie de l’hiver.

Avec la course d’aujourd’hui, 23 avril 2022, sur la Costa Brava, le circuit de Head inaugure la Swimrun Series qui compte désormais 10 courses réparties dans toute la péninsule, situées en Catalogne, Valence, Murcie, Madrid, les îles Canaries et le Portugal. Le prochain rendez-vous aura lieu le 8 mai à Lagoa (Portugal).

Mais entre la théorie et la pratique, comme souvent, il y a une part d’aléatoire qui va donner une teinte plus sauvage à cette édition 2022 mémorable.
Deux distances :
👉 circuit Half de 21,20km +664m
👉 circuit Short 11,13km et +338m
Binômes et Solos acceptés
240 athlètes au départ, dont notre reporter du jour Laurène William, associée à Charly, se charge de nous raconter sa course palpitante au sein d’une nature bien agitée. La confiance mutuelle (team #134) entre Laurène et Charly est évidente, cela aide bien dans l’adversité et le danger.

Laurène ✍️

Le départ Mon père nous attend à 8h en bas de l’hôtel. Il nous faut 20 minutes de voiture pour nous rendre à la start line. Le ciel est clairsemé, il y a quelques nuages mais il ne pleut pas. Sur la route, nous sommes arrêtés par deux policiers espagnols qui font des contrôles d’identités. Sauf que mon père conduit la voiture de Charly et que nous n’avons pas pris nos papiers !

Je sors de la voiture en combinaison Néoprène. Je tente de lui expliquer dans un Italien/espagnol approximatif que nous n’avons pas de papiers car nous faisons:
1️⃣une course de Swimrun 🏊‍♀️ 🏃
2️⃣que le départ est dans une heure
3️⃣ qu’en gros on n’a pas le temps!

Il me regarde d’un air amusé quand je lui montre avec agitation la page Instagram de Swimrun Costa brava. Finalement les policiers nous laissent partir. Ouf! 20 minutes plus tard, mon père nous dépose à 100m du départ où des dizaines de binômes s’échauffent déjà. Nous descendons en courant la ruelle qui mène à la plage où nous croisons Olivia et Claire (NDLR, communauté de la Croix Valmer, Claire est aussi l’organisatrice du superbe SR de La Croix Valmer qui aura lieu le 28 mai).

Olivia et Claire

Le petit port de pêche où l’arche de départ a été montée est pittoresque avec ses petits bateaux de pêches blancs. Avec Charly, nous prenons la montée de départ pour nous échauffer également. Je croise par hasard Eugénie Plane la binôme de Mathieu Poullain qui sont annoncés favoris en équipe mixte.
J’en profite pour faire connaissance et lui parler de notre communauté mermaidsswimrunclub (NDLR voir notre article consacré à cette communauté). Elle aussi s’inquiète du vent qui se lève dangereusement. Je rejoins Charly et nous nous mettons au départ. Plus que 5 minutes avant la course!

Il y a beaucoup de binômes mixtes dont certains trop forts pour que nous puissions faire un podium. Dans ma tête, je vise les 10 premiers. Olivia et claire sont déjà devant prêtes a prendre le départ! Il y a beaucoup de binômes internationaux autour de nous: des français, des espagnols bien sûr, des binômes des pays de l’Est…

Le coup de feu retentit! Il est 9h! Tout le monde s’élancent sur le sable et empruntent directement une montée qui mène vers le sentier du littoral. Charly me laisse passer devant pour prendre mon rythme sans que je sois dans le rouge tout de suite. Nous tentons de suivre le groupe de tête.

Des escaliers! Oh merde! Quelques binômes nous doublent mais je tiens la cadence. Nous arrivons sur la première nat. L’eau commence dangereusement à s’agiter! Nous décidons de ne pas nous longer avec Charly pour ne pas s’emmêler avec les autres binômes. Charly m’attend sur la plage pendant quelques secondes et nous nous attachons afin qu’il puisse me soulager dans la prochaine montée. Ça grimpe! Certains participants sont déjà arrêtés sur le côté. On essaie de tenir deux binômes mixte qui sont juste à côté de nous! Puis c’est la redescente vers la mer!

J’aime courir en descente et surtout je n’ai pas peur. Nous parvenons à doubler quelques binômes à nouveau. Puis il faut descendre en rappel sur la plage de la prochaine natation alors ça bouchonne. Avec Charly, nous nous débrouillons pour passer entre les rochers afin de ne pas à avoir attendre à la queueleuleu.

Arrivés à la deuxième natation, je prends peur 😱. La mer s’est levée et les rouleaux sont là! Charly passe devant et se jette à l’eau. Les vagues nous empêchent de nager correctement et surtout de respirer efficacement. On nage principalement en crawl waterpolo afin d’éviter les vagues qui nous arrivent dessus. Nous sortons tant bien que mal et n’étant pas de supers nageurs, nous remarquons que cette natation nous a coûté deux places en binômes mixte.

50 mètres hors de l’eau puis il faut à nouveau se remettre dans l’océan. L’horreur 😱! Je nage derrière lui pour qu’on ne se perde pas. J’ai l’impression d’être une débutante… tellement les remous nous empêchent de nager correctement.

Maman je veux pas y aller!

À la sortie de la troisième natation, je suis soulagée de courir enfin! Nous prenons un bon rythme , Charly menant la cadence le long du sentier de trail qui longe la mer. Il commence à pleuvoir. La barbe! Nous ne prenons pas vraiment le temps d’admirer la vue. J’angoisse déjà pour la natation de 600m, celle de la grotte qui est censée être une natation magnifique qui passe devant une cavité naturelle. Arrivés à la plage, mon cœur se serre. La mer est démontée! Il y a une houle de deux mètres au moins.

Maman je veux pas y aller! La natation a été raccourcie de 200m à cause du vent. Charly m’encourage et nous nous élançons dans les eaux déchaînées. Je n’arrive pas nager. Je bois la tasse. Je garde Charly en ligne de mire. Il ne montre aucun signe de panique. Au niveau du Cap, il y a une petite embarcation de sauvetage qui tangue à n’en plus pourvoir.

Je me demande tout en nageant à sa hauteur comment la personne sur le bateau pourrait-elle venir nous secourir si nous étions réellement en danger. Après le cap, nous cherchons la sortie sur la plage. Nous ne voyons aucun oriflamme et suivons un binôme juste devant nous. Nous nageons de toutes nos forces pour lutter contre la force des vagues. Nous apercevons enfin la plage.

Je me laisse pousser par les rouleaux pour avancer plus facilement. Seulement un rouleau plus fort que les autres m’emporte et je me sens passer comme dans une machine à laver. Ouf je n ai pas perdu mes lunettes! Mais mon genou est en sang! Heureux d’en avoir fini avec cette nage de l’enfer 🔥, nous nous élançons à nouveau vers Palamós.

j’entends Charly me crier: « je veux que tu regardes, je veux que tu regardes! »

La moitié est quasi faite! Il pleut de plus en plus! Mais Charly est en pleine forme et me fait garder la cadence. Le premier ravitaillement nous donne un petit coup de fouet pour la prochaine natation avant Palamós. Les vagues sont de plus en plus menaçantes. Nous nous mettons à l’eau tant bien que mal. Je décide de ne plus regarder les vagues et de nager sans m’arrêter.

À un moment, j’entends Charly me crier: « je veux que tu regardes, je veux que tu regardes! » Effectivement, de gros rouleaux se formaient pour se fracasser contre les rochers et nous avec 😱. Je lève donc la tête et nous continuons de nager en crawl polo. Arrivés sur la bord de mer de Palamós, nous doublons quelques binômes du petit format qui ne se mettent même plus à l’eau.

Nous rencontrons Jérôme Pradelle et sa compagne/binôme qui sont dépités face à un tel mauvais temps. Nous faisons les trois nages qui longent la plage mais sans prendre de plaisir. La fatigue commence à se faire sentir car nager dans une mer démontée demande encore plus d’énergie!

Nous empruntons à nouveau le littoral qui mène à Platja dAro. Le chemin est vraiment très joli et facile à courir. Une autre natation nous attend après 1.5km de run. La mer est terrible. Un petit groupe de Swimrunners verts (ceux du short) se tiennent sur un rocher et hésitent à se mettre à l’eau tant la mer est démontée. Je dis à un des bénévoles que cela devient vraiment dangereux de nager mais il semble ne pas être très alarmé et nous dit de passer par la gauche en évitant les rochers.

Une autre embarcation de “sauvetage “ est présente mais elle tangue comme une petite coquille de noix. Nous nageons tant bien que mal jusqu’à la sortie poussés par les vagues. En sortant, je dis à nouveau à un des bénévoles que la mer devient vraiment dangereuse et celui ne répond qu’ils viennent de fermer la natation juste après nous !

Des binômes qui n’ont pas eu à faire la natation commencent à se rapprocher. Charly me lance: “allez on est presque arrivés! Ne nous laissons pas rattraper!” Nous arrivons à doubler deux binômes mixtes sur le chemin vers le bord de plage de Platja DAro. Charly m’exhorte à ne rien lâcher.

Nous sommes bien dans les dix premiers binômes mixtes. La dernière natation de 400m sur la plage de Platja d Aro a été annulée. On nous fait quand même courir sur la plage: 400m dans le sable!

Et n’oubliez pas! L’amour triomphe de tout, même des vagues scélérates ! (quote Alex Bermond)

Ça me rappelle le Swimrun de la grande Motte tiens! Nous arrivons enfin dans les ruelles de la ville et débouchons sur la place de l’Europe où se trouve l’arrivée. J’aperçois mon père qui filme notre arrivée et ma mère et mon fils qui nous encouragent. Charly me prend la main et nous franchissons l’arche d’arrivée ensemble et heureux après 21km.

Mon fils nous enlace et je lui passe la médaille de finisher autour du cou! Nous finissons 8ème binôme mixte sur 26 et 21 eme au scratch sur 71. Pour un premier Swimrun de l’amour, celui de Costa Brava n’a pas été trop mal réussi en dépit des conditions météorologiques. Ce Swimrun n’aura juste coûté un point au genou!

Et n’oubliez pas! L’amour triomphe de tout, même des vagues scélérates ! (quote Alex Bermond)

Les résultats de l’épreuve Half & Short distance
📍https://swimruncostabrava.cat/en/results/

📷 @insta_sixtophoto / @jordisantacanaf
toutes les photos de l’épreuve sur leur flickr
📍https://www.flickr.com/photos/152934679@N02/albums/72177720298377718

Le circuit Head Swimrun Series
📍https://www.headswimrunseries.com/

Leave a Reply