Les talents s’additionnent au swimrun de Carcassonne

Marine Beaury et Albane Bosc-Vayeur sont toutes deux montpelliéraines, toutes deux pensionnaires du team Envol, toutes deux finishers de l’ÖtillÖ 2021, il semblait dès lors écrit que leurs chemins, dans un futur proche, n’en fasse plus qu’un sur un swimrun. L’une plutôt douée en course à pied, l’autre en natation, le duo allait il sublimer ou annihiler leur belles capacités ? Le swimrun de Carcassonne qui a eu lieu le 25 septembre 2021 dernier et le compte rendu de Marine ci dessous vont nous apporter la réponse à cet insoutenable suspens !

J’ai fait la connaissance de Albane qui courait en mixte ainsi que du coach Nicolas Remires au swimrun de Carcassonne en 2019.
2 ans après me voilà au sein de la Team envol et au départ de cette course aux cotés de Albane.

Nous avons confirmé notre participation tardivement car nous voulions voir comment nous allions récupérer du championnat du monde de swimrun ÖtillÖ qui avait lieu le 06 septembre 2021 en Suède.

Albane n’a pas eu de blessures en particulier suite à ce championnat mais elle voulait voir comment allait réagir les jambes.
Par contre moi, je me suis blessée au 45ème kms sur ÖTILLÖ (entorse + micro fissure du ménisque avec bursite sous la rotule).
Apres 2 semaines de repos strict et sous anti inflammatoire avec infiltration , j’ai pu reprendre doucement le vélo ainsi que la course. Je n’avais pas de sensations mais pas de douleurs donc on s’est dit GOOO DIRECTION CARCASSONNE.

Étant invité par le club de Carcassonne tout comme mon coach Nicolas REMIRES, je voulais donner le meilleur de moi-même pour cette course. Les jours précédents, je me suis mise dans ma bulle et le stress est monté. Je me suis posée des milliers de questions. Le coach ainsi que Albane ont été clairs avec moi. A la moindre douleur, c’est le clignotant et on arrête

Je pense que ce stress m’a fait passer à côté de ma course..

20mn avant le départ, on se pose la question avec Albane.. Combi ou pas combi.. Albane a pris l’option sans combi, moi l’option combi (terrible erreur) !

Nous voilà au départ, ca part très vite.. Le premier groupe est lancé par Nicolas Remires, Pierre Augier, Thomas Guerry et Hugues Jarry. Ils font ce premier 1200m sur de grosses allures, j’essaye de suivre mais Albane me calme de suite (on était déjà sur des allures 3.50 sur le km)
Très rapidement sur cette première course, plusieurs groupes se sont formés. Nous étions à la tête du 2ème groupe. Je tracte Albane jusqu’à la première natation, nous somme 1ère femme et 15ème au scratch. Albane prend les devants et là, une vrai sirène, fusée..Elle double plusieurs équipes et on passe à la 7ème place sur seulement 600m de nage.

Derrière je reprend les devants, on attaque une portion run assez technique (chose que Albane n’aime pas trop). Pareil, elle me calme un peu car nous avions déjà mis de la distance avec la 2ème équipe filles et ce parcours était très sinueux, vallonnés. On s’est calé sur une allure 5’ au kms malgré le D+. Ce qui est déjà une très jolie allure vu le parcours.

On enchaine les nages et courses, nous nous faisions souvent rattraper par 2 équipes d’hommes: les dossards 69 et 70 et Albane les rattrapait en nage.. Une belle compétition avec ces 2 équipes.

Et voilà qu’arrive le run le plus long: 5.7 kms. On monte on descend…On ne fait que ça..Le soleil cogne de plus en plus. Je commence à avoir très chaud, je ne me sens pas bien.. Sensation d’étouffement. Albane me dit de prendre un gel et de m’enlever le haut de la combi au plus vite.
 
Afin de ne pas perdre de vitesse, Albane prend les devants sur le run pour me donner un rythme,  le temps que je récupère.. Je cours derriere là mais j’étais déconnectée de la course; Les jambes avançaient toutes seules Arrive après le 760m de nage …ouf de l’eau

Albane fait une excellente nage, elle laisse sur place les deux équipes hommes qui ont pris pas mal d ‘avance sur nous à cause de mon état. À cette sortie, Albane reste devant sur le run, elle était dans une forme inexplicable ! Je commence à aller enfin mieux et en milieu de run, je me replace à coté d’elle

Les deux équipes hommes nous doubles a nouveau.. Quelle misère! Ils ne lâchent rien.

On attaque une nage de 500m et là on a décidé qu’ils n’arriveront plus à revenir sur nous. Albane accélère sur cette nage (turbo en route), je reprend les devants sur le run de 1.5kms. Un single en forêt qui fait bien mal aux jambes. Je donne du rythme pour qu’ils nous rattrapent pas.

Voilà enfin le dernier 200m nage, les deux équipes arrivent mais on rentre dans l’eau avant eux. Albane sprint sur le 200m, nous sortons de l’eau et la j embarque Albane jusqu’à l’arrivée à VIVE ALLURE.

On passe la ligne d ‘arrivée en 2h24 1ère équipe femmes et 7ème au scratch pour 17kms de trail (500d+) et 3.1kms de nage

Pas de douleurs sur ce swimrun mais ce qu’il faut retenir c’est que le binôme est très important dans ce sport car sans elle, la course ne se serait pas passé de la même façon. Elle m’a aidé, soutenue. Elle m’a permis de récupérer pour que je puisse repartir plus forte.

Les résultats du swimrun sont là : http://www.triathlondecarca.com/swimrun/resultats-swimrun/

Marine Beaury IG: @marineswimrun

Albane Bosc Vayeur IG: @albane_envol

Leave a Reply