Test Pull Buoys Swimrun 2021

Le pull buoy est devenu un accessoire quasi incontournable du swimrunner. La tendance ces dernières années a vu une inflation de la taille de cette aide à la flottaison. Avec pour conséquence l’introduction d’une nouvelle règle sur le circuit ÖtillÖ qui limite leur taille:

👉Point 3.5.1 restrictions sur l’équipement“The maximum total size of a pull buoy/ pull buoys that you can have in an ÖTILLÖ race is 32 cm x 30 cm x 15 cm.”

👉pour aller plus loin : l’analyse des règles ÖtillÖ du swimrun (2016)

Nous avons essayé cette année 7 pull buoys. On trouve quelques points de comparaison pertinents. On pourrait penser que plus un pull buoy est gros, plus on va vite. Ce n’est pas aussi simple. 

Matériau

Au niveau des matériaux, deux catégories dominent le marché: les pull buoys 100% fait en mousse PU souple, et ceux fait en plastique dur. Les premiers sont plus confortables avec une densité totale supérieure, et ont plutôt tendance à s’abîmer lorsque des bouts de mousse s’arrachent. Mais les pull buoys à base de mousse restent fonctionnels. Les seconds sont plus durs et moins confortables (ils n’épousent pas le corps). Si le collage entre les deux coques se rompt, ou si la coquille se perce, le pull buoy se remplit d’eau et perd sa fonction première de flottaison.

Hydrodynamisme: 

En règle générale, une forme en ogive entraîne une traînée inférieure à celle générée par un pull buoy avec des arêtes vives et surfaces planes peu ou prou perpendiculaire à l’avancement. Ces pull buoys issu d’un processus d’extrusion sont probablement plus simples et moins chers à produire. La tendance est à la forme en ogive, mais le débat reste ouvert.

Adaptation spécifique

Plus le volume du pull buoy est important, plus il faudra faire preuve d’adaptation dans sa technique de nage. En particulier en termes de gainage, il sera nécessaire de s’entraîner spécifiquement à garder horizontal l’axe cuisse bassin épaules. Et ainsi éviter une cambrure des lombaires trop prononcée, délétère à long terme.

Colting SW

Fort de sa très forte expérience en swimrun, la marque suédoise Colting a produit un pull buoy en mousse dure de taille moyenne (dimensions $$$), en forme d’ogive. Il est livré avec un système d’attache composé d’une ceinture élastique ajustable et une lanière élastique qui relie le pullbuoy à la ceinture. C’est le meilleur moyen pour ne jamais perdre son pullbuoy. Lors d’une sortie d’eau compliquée nous pouvons simplement le laisser flotter derrière et s’occuper de se remettre debout puis sortir de l’eau. Pour cela l’attache du Colting est presque parfaite. Nous aurions aimé une lanière ajustable pour l’adapter aux différentes morphologies. En nage, nous oublions rapidement le pull buoy, ce qui est une qualité. En course à pied il reste bien tenu par la ceinture. Certains ont préféré le positionner sur les reins, d’autres sur le côté: les deux options sont possibles. C’est un bon compromis entre le volume et la flottabilité, et il conviendra à une grande majorité de swimrunners.

Colting SW (50€)

Fix

  • Bon volume
  • Livré avec ceinture et attache
  • Trous pour fixer sur la jambe
  • Glissant entre les jambes (seulement quand neuf)

Akuna

  • Volume idéal, ni trop gros ni trop petit
  • Livré avec système efficace ceinture et attache
  • portage dos avec la ceinture fournie très efficace, le PB ne bouge pas du tout
  • passage portage dos à nage très simple et rapide
  • hydrodynamisme dans l’eau
  • (Glissant entre les jambes avec attache origine) produit neuf 👉 démoulant, ce n’est plus un problème après qq sorties
  • manque un système de réglage longueur attache PB – Ceinture – entrejambe

Colting classic HK (35€)

La marque Suédoise Colting a produit ce modèle de pull buoy HK (Hong Kong) de forme classique en mousse extrudée tel que l’on voit habituellement au bord des bassins de piscines.  Néanmoins avec une hauteur bien plus grande sans être maximaliste et un poids léger, il apporte une flottabilité accrue et une polyvalence qui plaira aux swimrunners désirant ne pas être dans leur sensations. Le Colting HK est livré avec une ceinture et une bande attache qui ne marque pas la mousse. La ceinture autorise un portage à la taille très pratique. Les transitions sont aussi facilitées. À l’utilisation, il faut parfois serrer les adducteurs car le profil plat du HK pousse le pull buoy vers l’arrière. Un réglage fin est nécessaire pour ajuster la distance entre la bande attache et la ceinture afin d’avoir le pull buoy bien collé au niveau de l’entrejambe.

Fix

  • Classique design
  • Volume intermédiaire, ni gros ni petit, assez polyvalent
  • large entre les jambes

Akuna

  • grosse flottabilité
  • Livré avec système efficace ceinture et attache
  • portage dos avec la ceinture fournie très efficace, le PB ne bouge pas du tout
  • passage portage dos à nage très simple et rapide
  • hydrodynamisme dans l’eau défavorable, il recule vers les genoux, et se met légèrement de biais (tendance à s’échapper vers les fesses), il faut serrer les adducteurs
  • manque système réglage longueur attache PB – Ceinture – entrejambe/périné

Dolme.se Aegir (77€)

Aegir, nommé du dieu signifiant “celui de l’eau” dans la mythologie nordique, est un nouveau pull buoy lancé par deux ingénieurs suédois dans le domaine maritime  (avec plusieurs ÖtillÖ à leur actif). Ce pull buoy surdimensionné, pousse jusqu’à l’extrême limite de ce qui peut se faire avec la norme fixée par le circuit ÖtillÖ (32x30x15) tout en respectant une forme hydrodynamique. Son design, transparent aux formes épurées, profilées pour l’eau, est très beau. Il est livré avec un simple cordon d’attache de type transport au dos. Les ingénieurs ont réussi leur pari en réalisant la plus grande flottabilité du marché. De forme asymétrique au niveau des “flotteurs ogives”, l’Aegir peut se retourner afin d’avoir le choix de position du flotteur immergé. Si nous appliquons la simple règle  “plus tu flottes, plus tu vas vite” alors ce pull buoy a beaucoup de potentiel. Il est effectivement très rapide dans certaines conditions de mer. Cependant, l’Aegir se révèle aussi très exigeant en terme de gainage et sa forme épurée cache une certaine fragilité en cas de chocs ou de chute. De surcroît, le gros volume du pullbuoy le transport en course à pied peut gêner. Ce pull buoy se montre également très encombrant en transport aérien.

Fix

  • très grosse flottabilité, la plus grande du marché
  • Attention au gainage dans les vagues
  • Look intéressant
  • Asymétrique, intéressant si on arrive à le contrôler
  • Fragilité au niveau des joints et en cas d’impact sur un rocher
  • Attache a revoir avec élastique plus souple (pré-production)

Akuna

  • flottabilité extrême
  • Livré avec système efficace ceinture fil
  • gain de vitesse dans l’eau par rapport aux autres PB du marché
  • esthétique, très élégant et épuré
  • forme asymétrique autorise 2 flottabilités
  • portage dos encombrant
  • grande fragilité (il faudrait rainurer l’intérieur) et comment se comporte t-il lors d’un transport bagage ?
  • exige un très fort gainage

Nu Orza (35€)

La marque espagnole Nu Complement, et son créateur Xabi García Carabí (Swimrunner Elite), nous présentent l’Orza avec un design d’ogive à facettes. Très léger, il est de taille moyenne ( l’Orza plus, non testé, est 8 cm plus haut) offrant ainsi un bon compromis entre souplesse, flottabilité et hydrodynamisme. L’Orza manifeste à l’usage une belle rapidité dans l’eau. Contrairement à d’autres pull buoys, plus volumineux, il s’adapte très bien dans l’espace de l’entre cuisse. Sa mousse PU allégée est confortable mais toutefois peut se montrer fragile en cas de contact avec les obstacles ou une ceinture trop serrée à la taille. Enfin, il est livré avec un cordon ceinture efficace pour un transport au dos.

Fix

  • taille moyenne, bon compromis
  • Confortable grâce à sa taille et souplesse
  • très flexible, un peu mou
  • Très fragile
  • Anguleux, hydrodynamisme?

Akuna

  • bonne flottabilité
  • Livré avec système efficace ceinture fil
  • flexible et confortable grâce à la mousse PU allégé
  • portage au dos avec la ceinture fournie très efficace, le PB ne bouge pas du tout
  • bon hydrodynamisme
  • fragilité à cause de la mousse PU allégé

Ark Pontoon (45€)

Ark, marque suédoise, a fait une entrée fracassante il y a deux ans dans le monde du swimrun avec ses nouvelles combinaisons performantes très en vues avec son partenariat ÖtillÖ sur les World Cup. Les ingénieurs d’Ark, avec le modèle Pontoon en plastique recyclé, reprennent le design “ogive” très tendance de ces dernières années. D’un volume important, il assure une très bonne flottabilité. D’un look sobre effilé, il est en plastique dur, donnant une belle impression de solidité toutefois tempérée par une sensation raide à la peau. Le pontoon est parmi les plus rapides grâce à un bon arbitrage entre flottabilité, hydrodynamisme et design. Il exige cependant une adaptation spécifique en terme de gainage de la part du nageur.

Fix

  • Look sobre et hydrodynamique
  • Gros volume
  • Un peu glissant
  • Dur, donc pas confortable sur la peau nue et en CaP

Akuna

  • très bonne flottabilité
  • très bon gain de vitesse dans l’eau
  • matériau recyclé
  • esthétique
  • solidité grâce au plastique dur
  • très bon hydrodynamisme
  • pas très confortable en transport CàP car dur
  • gainage élevé exigé

Swimrunners Piraya (48€)

La marque Swimrunners fondée par les scandinaves Søren Engholm Hansen & Maj-Britt Klok (Danemark) depuis 2010 est l’une des premières marques dans le domaine du swimrun. Fort de leur expérience, ils proposent 2 pull buoys au look sobre surdimensionnés en mousse allégée haute densité: le Piraya et le super Piraya. Hydrodynamique grâce à sa forme d’ogive, le Piraya dispose d’un pontet suffisamment large pour y caler les cuisses en position neutre quoique plus légèrement écartées que d’habitude. Comme de nombreux pull buoys en mousse PU allégée, il peut se révéler fragile au contact d’obstacles (rochers, arbustes…), attention également au cisaillement possible d’une ceinture filaire trop serrée lors du transport au dos. Il est livré avec une attache type corde à régler finement afin d’éviter qu’il ne recule au niveau des cuisses. Le volume du Piraya (29x28x11), moins extrême que son Super grand frère (32x30x12), le rend plus maniable. En terme de rapidité dans l’eau, ses atouts de flottabilité, d’hydrodynamisme, le placent largement dans le peloton de tête. Une adaptation spécifique au Piraya est nécessaire en termes de gainage, c’est encore plus vrai pour le modèle Super. Les sensations de nage, au départ, peuvent être déroutantes malgré un gain de vitesse dans l’eau considérable.

Fix

  • Look sobre et hydrodynamique
  • Volume peut-être plus passe partout, moins extrême que le Super Piraya
  • Un peu glissant
  • Fragilité de la mousse. Le système d’accroche a déchiré la mousse très vite
  • Un peu large entre les cuisse => force les pieds à s’écarter

Akuna

  • très bonne flottabilité
  • très bon gain de vitesse dans l’eau
  • bon hydrodynamisme
  • mousse PU friable  – – (sensibilité cisaillement à attache ceinture filaire)
  • gainage fort exigé

Swimrunners SuperPiraya (60€)

Fix

  • Très gros volume. Positif si on arrive à la maîtriser => très rapide si on le tient
  • Un peu glissant entre les jambes
  • Pas de système d’attache fourni
  • Fragilité de la mousse ?
  • Un peu large entre les cuisse => force les pieds à s’écarter

Akuna

  • excellente flottabilité
  • excellent gain de vitesse dans l’eau
  • bon hydrodynamisme
  • ancrage du bas du corps + ou – ?
  • transport CàP volumineux
  • gainage élevé exigé

Le site de Colting 📍https://coltingwetsuits.com/

Le site de Nu Complement 📍 https://nucomplements.com/

Le site de Swimrunshop 📍 https://swimrunshop.com/

Le site de l’Aegir 📍 https://dolme.se/info/

Le site de Ark Sports 📍 https://www.arksports.com/

À venir, bientôt le pull buoy Ark keel sera ajouté au comparatif, ainsi que les mesures de poussée d’archimède. D’autre part, Akuna publiera bientôt le test des pull Buoys ci dessus en piscine (gain chronométrique sur 100 m). Ce sera la suite de cet article sur les pull buoys paru l’an dernier.

Leave a Reply