ÖtillÖ Cannes 2020 aura bien lieu

C’était la troisième étape de cette année Covid de l’ÖTILLÖ Swimrun World Series 2020. C’est la superbe ville de Cannes, dans le Sud de la France, qui a planté le décor pour les deux courses du weekend. Avec un agenda que tous les habitués commencent à connaitre par cœur : à savoir le samedi, la course Expérience et Sprint, puis dimanche la longue distance des World Serie, qualificative pour les championnats du monde 2021 qui ont lieu tous les ans en Suède.

C’est sous une météo très ensoleillée que Cannes a accueilli les meilleurs athlètes européens comme en témoigne la vidéo de l’épreuve ci dessous

Nous tendons la plume à Claire, elle même organisatrice de l’épreuve du très beau swimrun de la Croix Valmer. Elle nous raconte sa course intense sur la distance sprint de samedi 17 octobre en compagnie de son binôme Olivia.

L’avant course

Nous avons croisé les doigts très forts et ce, jusqu’à la veille pour que cette course soit maintenue et ce fut le cas !!
Quelle joie d’endosser à nouveau un chasuble pour L’ÖtillÖ race de ce samedi 17 octobre Format sprint (12,5 km de CAP et 3,6 km de Nat.)

Olivia et moi n’avions jamais participé à une course ensemble ni en tant qu’adversaire et encore moins en tant que binôme et bien, c’est chose faite. Nous prenons donc la route tranquillement direction Cannes ce samedi 17 octobre, les conditions météo sont optimales pour une fois (2 ans que j’attendais ça 😉 ) !!
Nous arrivons au village afin de retirer nos dossards, comme d’habitude l’accueil est chaleureux, ça fait plaisir (à cet instant, nous sommes encore détendues)…..
Nous enfilons les combis, chasubles, pull buoy…enfin tout l’attirail des parfaites swimrunneuses. Dossard 407 Olivia FEYDEL /Claire DEGARDIN

La pression va monter d’un cran, voir de 2 crans lorsque nous entrons dans le sas de départ, nous comptons les bonnets orange. En effet, c’est ceux là qui nous intéressent (duo femmes) au nombre de 14 au départ…Voyant les physiques de certaines on se dit que là ……va falloir envoyer dès le départ.

La course

Placement en première ligne, tant pis on part à fond au risque de le payer…
À 11h32 Le départ est lancé, ça part effectivement très fort. Nous sommes en 4ème position. Olivia me lance un « On court trop vite” je dis « je sais ».
Mais tant pis, il n’y a qu’un kilomètre à tenir avant la 1ère natation, Olivia Feydel est nageuse, je sais qu’elle va faire le job dès qu’on sera dans l’eau (même en trainant un boulet ..ah ah).
Ça n’a pas loupé, lorsque nous sortons de l’eau, elle me dit c’est bon on est 2ème … je dis « Ah bon ?? » je n’ai rien vu ..on devait aller trop vite 🙂

un combat féroce s’engage avec les ronces, les lierres, les branches couchées, l’eau, les glissades..

Séquence course à pied le long de la Croisette: slalom entre les promeneurs qui nous regardent toujours comme s’ils voyaient des extra -terrestres, j’adore!! Toutefois cela ne nous empêche pas de ne pas perdre des yeux les bonnets orange qui se trouvent 200m devant nous… on fonce !!
Puis arrive le long run de 6km qui monte, nous attaquons le dénivelé qui se termine avec la terrible ascension du funiculaire. La pente est terrible, elle fait mal aux cuisses. Enfin ça s’arrête et nous sommes toujours en vie !! Nous replongeons dans la jungle ou un combat féroce s’engage avec les ronces, les lierres, les branches couchées, l’eau, les glissades..


je finis carrément par m’écraser la joue sur ses semelles…aïe …

Claire

Les bonnets orange ne sont plus qu’à quelques mètres maintenant et je n’en vois aucun derrière nous, nous regagnons la route. Olivia Feydel me lance un regard, ça va être le moment, lorsque nous remarquons que l’une d’entre elles est en train de fatiguer….
Au km 12 nous voilà en 1ère position, ce n’est plus le moment de lâcher quoique ce soit ni de s’arrêter au dernier ravito ..

À l’avant dernière section de nage, je tape 1 fois, 2 fois. 3 fois dans les chaussures d’Olivia et fini carrément par m’écraser la joue sur ses semelles…aïe …
Ça y est c’est le gros coup de mou…… ma binôme est en train de perdre ses bras et les crampes commencent à se faire ressentir aussi. Heureusement le mental est là, c’est lui qui fera le reste. Après 2h32 nous passons la finish line en 1ère position des duos femmes / 8ème au scratch duo /27ème au scratch général.

La finish line

Quelle émotion!! c’est indescriptible tellement c’est puissant,…..tout sourires, nous sommes heureuses. Merci à binôme, grâce à elle je n’ai jamais couru et nagé aussi vite de ma vie !! Une seule chose à dire : Vivement un prochain duo 😉

Merci aussi à toute notre team, le Golfe de St Tropez à bien été représenté sur les podiums ça fait vraiment plaisir de voir tous les copains récompensés parce que l’on a tout donné 😉

Merci à Morin JP qui nous a suivi de loin sur son vélo pour nous encourager, ça a fait un bien fou.

Évidement, Merci à toute l’équipe ÖTILLÖ pour l’organisation, l’accueil, le parcours, vos sourires et gros big up pour avoir réussi à maintenir cette course en cette période si difficile.

Merci pour la récompense des vainqueurs, cette place pour le WORLD SERIE 2021 !!! On va attaquer l’entrainement dès demain parce que là, va y avoir du boulot !!

Texte Claire Degardin, crédit photos Akunamatata/Pierre Mangez/ ÖtillÖ

Top 3 résultats ÖTILLÖ Swimrun Cannes, 17 octobre, 2020

  1. Claire Degardin & Olivia Feydel Team The Big Mental 2:32:45
  2. Gabriela Brien & Emilie Hage Team Les Clairette Maximoises 2:34:03
  3. Milène Bonan & Géraldine Fouraison Team BBlondes 2:34:21

Le lendemain a eu lieu la World Serie où la paire française Matthieu et Hugo enfile les victoires comme des perles sur un collier.

La concurrence était rude dans toutes les catégories. Les jeunes français Matthieu Poullain et Hugo Tormento (Team ARK Swimrun) ont gagné juste devant la très forte équipe suédoise Team Salming avec Max Andersson et Alex Berggren, avec moins de 6 minutes d’avance. En troisième l’ équipe franco/ espagnole de ENVOL avec Nicolas Remires (FRA) et Francesc de Lanuza (ESP) était 4 minutes après les deuxièmes.

En mixte l’équipe franco/suédoise Team Envol/ Gravelines Tri avec Guillaume Henneman et la championne de monde Desirée Andersson ont gagné avec un temps de 4:55:16,  21 minutes devant Envol/ VIGOR Ligornetto – Alexis Charrier (FRA) et Sabina Rapelli (SUI). Les premiers étaient aussi 4ème au Scratch. En troisième place l’ équipe française – Christel Robin Body & Mind – Christel Robin & Renaud Cadière (FRA) – était 5 minutes après les deuxièmes.

La première équipe féminine, Team Strömgren pwrd by Wato – Marie Anderzén & Annika Westin (SWE) ont battues Team Head Swimming/ Primalcoaching – Jenny Ramstedt & Josefine Jangvert (SWE) en finissant avec un temps de 5:46:19, 47 seconds devant. En troisième place l’ équipe Team Marks – Therese Österaas (NOR) & Stine Möllebro (DEN)  était 18 minutes après les deuxièmes.

Top 3 résultats ÖTILLÖ Swimrun Cannes, 18 octobre, 2020

Hommes

  1. Hugo Tormento & Matthieu Poullain (FRA) Team ARK Swimrun
  2. Alexander Berggren & Max Andersson (SWE) Team Salming
  3. Nicolas Remires (FRA) & Francesc de Lanuza (ESP) Team Envol

Mixtes

  1. Guillaume Henneman (FRA) & Desirée Andersson (SWE), Team Envol/ Gravelines Tri  
  2. Alexis Charrier (FRA) & Sabina Rapelli (SUI), Team Envol/ VIGOR Ligornetto
  3. Christel Robin & Renaud Cadiere (FRA), Christel Robin Body & Mind

Femmes

  1. Marie Anderzen & Annika Westin (SWE) Team Strömgren pwrd by Wato 
  2. Jenny Ramstedt & Josefine Jangvert (SWE), Team Head Swimming/ Primalcoaching
  3. Stine Möllebro (DEN) & Therese Österaas (NOR), Team Marks

Tout les résultats: https://otilloswimrun.com/results/otillo-swimrun-cannes-results/

Laisser un commentaire