La stratégie de navigation en swimrun

Le circuit mondial ÖtillÖ est réputé pour son approche “outdoor” sans concession. Alors qu’en France, les organisateurs restent prudents quant à envoyer les athlètes dans des conditions maritimes très engagées, les World Series sont connues pour leur natation difficiles, voire extrêmes. L’importance d’une stratégie de navigation est vitale parfois pour ne pas se trouver en grande difficulté.

L’édition 2017 fut l’une des plus dures en termes de conditions maritime

Le community manager du fil Instagram de l’ÖtillÖ a demandé à Diane Sadik et Charlotte Ericksson, l’équipe vainqueure de la World Series Hvar édition 2017, quelle était leur stratégie de navigation.

Voici une traduction du post Instagram de l’OtillO. Une bonne leçon à suivre pour celles et ceux qui ont la volonté de s’améliorer sur la partie orientation dans l’eau.

Best practice

ÖTILLÖ HVAR – 2017. Foto: JakobEdholm.com

Nous constatons sur la carte une très belle ligne droite tracée par le duo @kumarette & @thelillcharlotte sur la natation la plus longue du parcours de Hvar. C’est remarquable ! Alors que la plupart des équipes ont dû batailler pour s’orienter de manière efficace.

Ce binôme féminin performant a remporté sa catégorie. Après avoir discuté avec eux et d’autres équipes élites, voici la stratégie qu’elles ont suivi:

Adaptation aux nouvelles contraintes

Dès l’instant qu’elles ont su que le parcours a changé [NDLR, conditions météorologiques] , elles se sont plongées dans Google Earth afin de repérer le terrain. Puis quand elles sont arrivées dans la baie, elles ont vérifié leur cap avec le signal lumineux clignotant de la prochaine sortie d’eau et simultanément ont choisi un point remarquable du paysage à suivre. Diane et Charlotte ont nagé contre les vents et courants afin d’éviter une dérive trop importante.

trace parfaite dans l'eau

Aussi elles ont régulièrement partagé le rôle de première nageuse tracteur orienteur. De surcroit, elles ont constamment vérifié leur trajectoire par rapport au point remarquable initialement repéré depuis la baie. Et point final, le duo n’a pas tenu compte des bouées de l’organisation comme principal repère, stratégiquement le point remarquable restait la priorité pour l’orientation.

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire