Test chaussures swimrun 2018

Les chaussures sont fondamentales en swimrun et après les combinaisons elles représentent l’équipement le plus onéreux. Peu importe la chaussure que vous choisissez, elle doit s’adapter à votre pied, vous devez vous sentir à l’aise, elle doit offrir un bon grip et correspondre à votre technique de course. Vous trouverez des chaussures pour toutes sortes d’environnements et de terrains tels que l’asphalte, sentiers, graviers, rochers glissants, abrasifs, sablonneux etc. Mais puisque presque tout le monde nage avec les chaussures aux pieds, il est également primordial que le matériau ne retienne pas trop d’eau et qu’il draine rapidement l’excès d’eau dès les premiers mètres de course à pied. En dehors de cela, il y a plusieurs autres caractéristiques importantes, mais dont la plupart sont liées à des préférences individuelles comme le poids de la chaussure, le drop, le soutien / amortissement et enfin leur prix.

En Avril 2018 Swimrun France (SR-F), World of Swimrun (WoS), Swimrun Germany (SR-G) et GoSwimrun Poland se sont associés à Hvar en Croatie pour le test annuel international d’équipement de swimrun. Pendant 3 jours, l’équipe a testé et délibéré au sujet de 7 types différents de chaussures de swimrun.

Chaque chaussure a été testée par l’équipe dans des conditions réelles de swimrun. Tous les commentaires ont été notés individuellement, et les caractéristiques de chaque chaussure ont été longuement analysées discutées.

Notre test n’est pas exhaustif car il existe d’autres chaussures qui fonctionnent très bien pour la nage, toutefois nous nous sommes concentrés sur les nouveaux modèles de chaussures sortis ces dernières années présentant un intérêt pour la communauté swimrun. Nous avons essayé d’apporter un peu plus d’objectivité dans nos test (comme la mesure du poids sec et mouillé, voir les tableaux en fin d’article), or il est évident que les opinions restent subjectives même si le nombre et l’expérience des testeurs-ses minimise ce dernier facteur. Les commentaires sont donc un résumé assez consensuel de toutes nos opinions.

VJ Sports Irock 2

VJ est une marque finlandaise fondée en 1981, axée sur le développement de chaussures pour les coureurs de haut niveau dans des conditions  exigeantes. Ils sont évidemment très bons dans ce qu’ils font puisque que l’Irock est devenue champion du monde OCR en 2014 et 2015. Nouvelles sur le marché swimrun, nous entendons de nombreux swimrunners vantant ces chaussures compte tenu de ses caractéristiques appropriées au swimrun. VJ Sports affirme avoir le meilleur grip au monde et nous avons tendance à être au moins partiellement d’accord. L’Irock 2 est une chaussure de course de trail légère avec un amorti doux au talon et à l’avant-pied. Elles offrent une prise en main stable grâce aux crampons en caoutchouc butyle et dispose du matériau Schoeller-Keprotec qui s’adapte très bien à votre pied, garantissant la légèreté des chaussures et ce même lorsqu’elles sont mouillées.

Cette chaussure est rapidement devenue l’une des favorites de l’équipe de test. Malgré son aspect « rigide » et « plastique », elle était étonnamment confortable à la fois sèche ou humide. Les chaussures offrent une adhérence presque parfaite sur les surfaces sèches et mouillées. Elles offrent une protection appréciable pieds lors de la course sur terrain accidenté. Aller vite dans ces chaussures en terrain technique difficile ainsi que surface plane n’est donc pas un problème. Malgré l’examen minutieux, l’équipe de test n’a rien trouvé qui nous déplaise. Cependant, le seul bémol pourrait être la vitesse à laquelle les chaussures drainent l’eau après avoir nagé; c’est la conséquence de la protection contre les chocs sur les coté des pieds. On peut y remédier en faisant quelques  trous pour évacuer plus vite l’eau, mais ou peut espérer une amélioration sur ce point de la part de ce fabriquant.

MERRELL All Out Crush Tough Mudder

Merrell est une marque qui existe depuis trois décennies mais peu connue en France. Ils ont lancé la Mudder All Out Crush Tough, qui est une chaussure de course trail durable et respirante. Elle comporte un film en TPU résistant à l’abrasion, une doublure en mesh respirante et des orifices de drainage. La semelle interne est fabriquée à partir d’une couche d’EVA intégrée qui est censée absorber l’impact des chocs rocheux et des obstacles, avec un tapis de protection qui protège les pieds des rochers sur le sentier techniques. La semelle extérieure est dotée de crampons qui offrent une adhérence à 360 degrés et libèrent les adhérences de boue facilement. Ces chaussures offrent une adhérence suffisante en cas de besoin. Il s’agit d’une chaussure qui s’adapte au coureur polyvalent qui n’a pas d’exigences spécifiques pour courir ou marcher avant-pied. La mousse offre une sensation de confort sur les terrains techniques et la chaussure est plutôt facile à nager avec, drainant l’eau rapidement après avoir commencé à courir. L’avant pied  est plutôt large ce qui donne plus d’espace par rapport aux chaussures de type étroit.

Salming OT Comp

Salming Running est une autre marque peu connue en France Ils ont lancé l’une des premières chaussures de swimrun au monde en 2016, et ils sont de retour avec une toute nouvelle chaussure de swimrun: l’OT Comp (Off-Trail Competition). Les crampons sont développés avec Michelin et conçus  pour une adhérence maximale, afin de permettre l’accroche maximale. Le dessus de la chaussure en maille légère permet un bon drainage de l’eau et une bonne respirabilité. Les zones latérales exposées à l’usure des terrains accidentés comportent des zones de renforcement RocShield et on se sent très protégé en terrain technique. Le caoutchouc utilisé dans la semelle extérieure OT Comp est le composé Michelins OCX, qui offre une très bonne adhérence sur les surfaces glissantes mouillées grâce à son composé adhésif spécial, mais aussi sur les surfaces sèches. Courir avec ces chaussures est très agréable et on voit que Salming a tiré des leçons de leur expérience. Elles drainent l’eau rapidement lors de la course et on se sent à l’aise pendant en nageant. La semelle de couleur vive offre également une bonne visibilité en nageant pour le second binôme. Nous aimons beaucoup cette chaussure et c’est une très amélioration de la dernière version qui était déjà d’un haut niveau.

Inov-8 X-Talon 210

Inov-8 est une des marques les plus populaires dans la communauté de swimrun depuis longtemps et nous avons vu beaucoup de différents modèles sur les courses. Nous avons testé les nouvelles X-Talon 210, une chaussure de course légère et flexible conçue pour la course à haute vitesse, sur le terrain doux comme extrême. Elles disposent d’une nouvelle semelle extérieure en caoutchouc « Sticky Grip », avec des crampons de 8 mm visant à fournir une meilleure adhérence que leurs prédécesseurs. L’an dernier, Inov-8 était l’un de nos vainqueurs de test et ils ne nous ont pas déçu cette année non plus. La chaussure offre un très bon confort, surtout sur le mouillé et épouse parfaitement le pied. Le grip est presque parfait en milieu humide et sec et est à égalité avec l’Irock 2. Le matériau retient très peu d’eau, il est très respirant et libère l’eau rapidement lors de la course après une natation. On se sent vraiment bien en natation avec ces chaussures légères et flexibles. Un autre avantage de la flexibilité est que vous pouvez facilement les plier sous la combinaison si vous voulez nager sans chaussures pendant les longues sections de natation. Si vous n’êtes pas habitué-es à courir sur un terrain technique, elles peuvent donner l’impression d’offrir peu de protection. Mais cette sensation de «liberté» que vous obtenez dans ce type de chaussure légère procure également une sensation d’être plus près du terrain lors de la course, c’est-à-dire que vous «sentez le terrain». Cette faculté améliore votre technique de course et votre capacité à courir sûr. C’est une autre favorite de l’équipe de test.

 Vibram Fivefingers V-Aqua Water

Ce fut une surprise pour l’équipe de test. Cette chaussure amphibie permet un mouvement naturel dans le terrain, et dans et hors de l’eau. Légère, mince, flexible, elle est aussi proche d’être pieds nus que possible, tout en gardant une petite protection. Il y a des perforations dans la semelle «Mega grip» durable pour permettre à l’eau de se s’évacuer rapidement. À l’intérieur, une fine couche de silicone dans la doublure empêche le glissement du pied. Ses caractéristiques pour le  swimrun sont indéniables. Elles offrent  très peu de résistance dans l’eau. Elles ne prennent et ne retiennent virtuellement pas l’eau. Il n’y a aucun laçage à s’inquiéter et aucun mouvement dans la chaussure. Si vous arrivez  à avoir un bon ajustement à votre pied, elles donnent l’impression d’avoir une paire de chaussettes. Cela peut toutefois être le défi pour beaucoup, car courir dans ce type de chaussure met une réelle pression sur votre technique de course et vous devez vraiment maîtriser l’avant-pied pour tirer le meilleur parti car elles ne fournissent aucun type d’amorti. Attention dans les rochers pointus, il vaut mieux savoir où on met son pied. Faire des courses plus longues avec ce type de chaussure en terrain technique exigera que vous vous entraîniez beaucoup, que votre tête et corps, vos pieds et vos jambes y soient habitués, que vous adaptiez votre technique de course et évitiez les blessures. Mais si vous maîtrisez tout cela, cette chaussure deviendra une très bonne option de swimrun. Elles sont les plus légères, performantes dans l’eau et sont les moins chères  de toutes les chaussures testées. Sûrement, nous verrons plus de ceux-ci dans des courses de swimrun plus courtes et moins techniques dans le futur.

VJ Sports Amas Sarva 2

C’est une autre chaussure de la société VJ Sports, qui se concentre sur la course sur sentier et la course d’orientation et de plus en plus de swimrunners ont commencé à les utiliser en compétition. La semelle extérieure est fabriquée en caoutchouc butyle à 100% et offre une très bonne adhérence bien que les crampons soient moins nombreux ou proéminents comparée à l’Irock 2. Le talon et l’avant-pied sont rembourrés et le matériau du dessus de la chaussure est non-extensible offre stabilité, confort et protection. Elles ont tendance à s’adapter à des pieds plus étroits en général (trop  étroit pour un de nos testeurs), c’est pourquoi il est devenu un peu difficile pour tous dans l’équipe de test d’avoir un bon ajustement. Si vous avez un pied fin, elles offrent de bonnes sensations lorsque vous courez en terrain humide ou sec et une très bonne adhérence. Après la natation, elles ont tendance à garder un peu plus d’eau que les autres chaussures testées et étaient aussi les plus lourdes juste après le test de natation.

Vivobarefoot Primus Trial Swimrun ÖtillÖ Edition (2019)

La Vivobarefoot ÖtillÖ Edition est une chaussure dont la sortie est prévue pour 2018 ou début 2019. C’est une évolution de la chaussure de l’an dernier. Le changement se situe autour d’une mini guêtre qui monte autour de la cheville. Ceci doit permettre d’éviter que les graviers ou le sable rentre dans la chaussure (les concurrents du swimrun Costa Brava apprécieront ! ). Cette chaussure minimaliste convient au coureur adepte de ce genre de chaussant car elle demande une bonne technique de course. Offrant une large place pour les orteils, un débutant peut prendre un certain temps pour s’habituer à ce type de chaussure et et se sentir soit glisser dans la chaussure ou soit pas assez tenu. Le laçage est simple et le dessus est hydrofuge et respire bien. En nageant, la guêtre avait une petite tendance à dépasser lorsque l’on étendait le pied, attrapant un peu d’eau (ce qui est comparable à une grande langue pour d’autres chaussures). L’adhérence était bonne dans le terrain technique sec mais en milieu humide et lisse nous devions faire attention. C’était la chaussure la plus lourde du test et parmi les plus lourdes après la natation et la course de 500 mètres. Nous pensons que cette chaussure est idéale pour les courses de swimrun non techniques  courtes et sa semelle orange vif permet à l’équipier de naviguer facilement. C’est aussi la chaussure la plus adaptée pour les courses sur sable fin.

Il ne faut pas oublier qu’il y a beaucoup d’autres bonnes chaussures de swimrun sur le marché, en dehors de celles que nous avons testées. Par conséquent, nous vous recommandons de lire notre test 2017, car beaucoup de ces chaussures sont également disponibles en 2018 et sont pour la plupart les mêmes chaussures, parfois avec de nouvelles couleurs.

Merci !

Nous tenons à remercier tous les fabricants qui nous ont aidés pour notre test:

 

VJ Sports Merrell Vibram fivefingers
Salming Inov-8 Vivo Barefoot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s