Présentation du Swimrun National Tour 2018

Après la saison 2017, le SNT revient en 2018 avec le renfort de nouvelle épreuves hexagonales et même au delà avec l’intégration du Swimrun Belgium. À ce jour les épreuves comptant pour le Swimrun National Tour sont au nombre de sept avec le Swimrun de Vassivière, de la Cote Vermeille, de l’Authieman, de l’Aquaterra, Belgium, du Juraswimrun, et The Riviera.

Sylvain Rousselat et Julien Valette ont été les chevilles ouvrières de ce circuit atypique. En effet, ce sont des organisateurs d’épreuves au caractère déjà bien établi qui s’allient afin de promouvoir une vision du swimrun. Alors que les autres circuits français sont gérés par une seul et même organisation.

Swimrun France : Bonjour Sylvain, a t-on encore besoin de te présenter ? Tu es l’un des organisateurs du Swimrun de la Cote Vermeille (qui se tiendra le 23 juin 2018) et l’un des principaux instigateurs du Swimrun National Tour, peux tu nous tirer un bilan de la saison 2017 ?

Sylvain Rousselat : Bonjour, tout d’abord et avant de tirer un bilan de la saison 2017, je pense qu’il est important de présenter la genèse de ce circuit. Il a été motivé par la volonté de quelques organisateurs d’offrir aux swimrunners amateurs et confirmés, des courses de qualités « regroupées » au sein d’un circuit national au plus proche des valeurs originelles du Swimrun. Les organisateurs membres du Swimrun National Tour vont au-delà des préoccupations environnementales stricto sensu, et s’inscrivent dans une démarche plus large de développement durable.

POST FACEBOOK - SNT
Ainsi, le circuit est conçu en intégrant un certain nombre de variables : Sportives, Sociales, Environnementales, économique et de gouvernance.
L’organisation d’une telle démarche prend souvent plusieurs mois. A ce jour et après de longues périodes de réflexion, d’échange, nous sommes fiers de pouvoir proposer aux pratiquants un circuit structurer tant sur le choix des épreuves, l’articulation du règlement ou encore la gestion des résultats. Nous avons la chance au travers du SNT (comprenez le Swimrun National Tour) de pouvoir évoluer avec des personnes passionnées et impliquées dans le bon développement de cette discipline.

SRF: Le swimrun se déroule très majoritairement en binôme, et c’est une des valeurs à laquelle le SNT tient énormément, comment es tu arrivé à gérer les binômes qui se recombinent au gré des blessures et disponibilité ?

SR: Participer en binôme est l’esprit même du Swimrun. Lorsque vous terminez une course avec votre compagnon d’aventure, vous partagez des émotions, vous vous entraidez, et/ou encouragez, et/ou énervez à deux… (clin d’œil à Alex B.) L’expérience est tout autre et beaucoup plus enrichissante à mon sens. A ce titre, l’ensemble des courses labélisées se doivent de proposer l’épreuve en binôme qui fera l’objet d’un classement par équipe.

15825924_1580031235345624_8500619069549461822_n
En effet, une équipe est constituée de 2 athlètes identifiés. ils devront concourir les étapes qualificatives ensemble pour cumuler des points, si ils briguent une qualification et une victoire à la finale.
Dans le cas d’un remplacement en cours de saison d’un des deux équipiers, le changement d’équipier induira un nouveau classement d’équipe et le score par voie de conséquence, débutera à 0 point.
À noter : il n’est pas nécessaire contrairement au système fédéral d’être licencié FFTRI pour être classé sur le Swimrun National Tour. Les licenciés FFTRI, FFN, FFA…, ainsi que les non licenciés, seront tous classés et pourront tous prétendre au titre de champion national.

SRF: Le circuit a pour vocation de grandir et d’accueillir d’autres organisateurs, comment se déroule l’accès au circuit ? Il y a t-il une phase de transition où l’épreuve doit faire ses preuves ?

SR: Pour accéder au SNT, il faut bien entendu partager les valeurs que nous prônons, et nous contacter par l’intermédiaire du site officiel : http://www.swimrunnationaltour.com
Ensuite, nous prenons contact et échangeons avec l’organisateur sur ses motivations, notre cahier des charges… L’entrée d’une nouvelle épreuve dans le SNT est ensuite proposer à l’ensemble des organisateurs membres qui statuent… La démocratie !.

SRF: Le swimrun de la cote vermeille est un pionnier en terme de développement durable, va t-il y avoir un développement similaire sur le circuit ?

SR: Il est certain que le cœur que nous mettons (Olivier et moi-même : les 2 directeurs de course du Côte Vermeille) à développer, à façonner notre évènement nous inspire considérablement dans le SNT. La dimension sportive qui apparaît de prime abord comme l’élément central d’une telle manifestation ne constitue en réalité qu’un élément parmi d’autres.
C’est très intéressant et enrichissant, d’évoluer aux contacts des autres organisateurs membres qui ne sont pas en reste sur leur démarche développement durable. Le Swimrun National Tour représente entre organisateurs une plateforme d’échanges sur des bons plans, des problèmes rencontrés, des conseils, des projets…
À l’image de la discipline, on avance en équipe !

15894677_1581969725151775_8510869380133710482_n

Swimrun France : Hello Julien, de même on ne te présente plus (voir portrait ici), mais quand même je crois que ton swimrun Vassivière (16-17 juin 2018) compte presque double n’est ce pas ?

Julien Valette : Bonjour, c’est en effet avec un grand plaisir que nous accueillerons les championnats de France Universitaire sur le format S le samedi 16 juin. Le dimanche 17 juin, nous retrouverons la finale du circuit court du SNT sur le format M, et une manche du circuit long sur le format L.

SRF: Parmi les nouveautés exprimées par Sylvain, il y a l’entrée en support d’un nouvel acteur le Salamander Ranking. Quel va être son rôle dans le circuit ?

JV: Le TSR, par l’intermédiaire de Gilles (un français expatrié … en suède !) va nous permettre de gérer le classement général du SNT. En effet les calculs composés d’algorithme complexes sont relativement lourd, nous préférons donc confier la lourde tâche de les mettre en œuvre à un professionnel ! Par ailleurs il est plus sain qu’un organisme extérieur gère les classements, cela permettra d’écarter de facto tout conflit d’intérêt.

SRF: Le développement touristique d’un territoire passe aussi par les évènements sportifs, et le swimrun est un très bel exemple qui met en relief à la fois les paysages terrestres et marin. Penses-tu que faire partie d’un circuit national puisse augmenter la découverte d’une région à d’autres athlètes plus éloignés géographiquement ?

JV: L’un des leitmotiv lors de la création du circuit avec Sylvain et Loïc c’était bien l’idée de faire voyager les athlètes à la découverte de nouveaux lieux en France particulièrement propice à la pratique du swimrun. Les épreuves qui constituent le SNT attirent déjà de nombreux athlètes venant de toute la France. Le but est de fidéliser les swimrunner en leur proposant ce qui nous semble être les meilleurs courses du territoire.

SRF: il y aurait il une question que tu voudrais que je te pose ?

JV: A terme combien d’épreuve pourront constituer le SNT ?
JV: Le SNT est destiné à proposer au maximum 10 étapes par circuit (Circuit sprint 15 à 30km et Circuit Endurance 31 à 50km).

SRF: Merci à tous deux et rendez vous sur terre ou dans l’eau !

https://www.swimrunnationaltour.com/

SNT - Logo gris marges étroites png

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s