Une histoire de famille au swimrun des Gorges de la Loire

Presque une histoire de famille

Pour avoir supporté mon père sur le live de la finale ÖtillÖ en 2016 en Suède et plus récemment sa Team Nu Complements avec Charly sur la manche française de coupe du monde ÖtillÖ Cannes, je me suis dit pourquoi pas moi ?

À la recherche d’un équipier

Il ne me manquait plus qu’un équipier. Et pourquoi aller en chercher un ailleurs alors qu’il y en a un sous mon propre toit ! Mes premières expériences se feront donc avec mon père. Elles s’avèreront motivantes et fructueuses avec à la clé quelques podiums. Mais cette fois-ci il me laisse tomber, je dois trouver un autre partenaire.

Pas de problème, j’ai ce qu’il faut : mon ami Ben fera l’affaire. Maintenant reste à déterminer le choix du parcours sur lequel nous allons nous engager. Après négociation ce sera le S avec 8,9 km de course à pied et 2,5km de natation.

L’avant course

Samedi 12 septembre 2020, veille de course, le stress commence à s’installer pour une fois nous allons pouvoir courir « à la maison ». Fervents défenseurs de notre département, c’est un réel plaisir de pouvoir courir et nager dans nos magnifiques paysages ! Il est temps pour nous de préparer nos affaires pour la course de demain. C’est l’occasion de former notre premier duo mixte sans réelle expérience ensemble sur cette distance.
Notre force : bien se connaître et être à l’écoute l’un de l’autre. Benoit très bon coureur et nageur occasionnel et moi Noémie déjà pratiquante de Swimrun sur courte distance.

Dimanche 13 septembre 2020, jour J. Levé 8h : direction la deuxième édition du SwimRun des Gorges de la Loire. Le stress monte de plus en plus, sûrement à cause d’un manque d’entrainement en cette année particulière. Malgré tout, l’adrénaline commence à prendre le dessus, désormais, nous sommes prêts à nous dépasser ensemble.

Arrivés et impressionnés par la beauté du lieu, nous allons récupérer les dossards et la dotation coureur composé d’un bonnet de la couleur du parcours, de la puce et de quelques produits locaux ! Nous commençons ensuite à nous préparer. Nous ne mettons pas en application les conseils du coach, l’approche du départ nous fait oublier l’échauffement… Heureusement, il est déjà parti plutôt ce matin sur le M. Ne lui dites rien, il ne le sait toujours pas !

Le départ

C’est l’heure du départ, après quelques consignes de l’organisation, le départ se fait en mode masqué. En ce mois de septembre, le temps est au beau fixe. Au programme du jour 5 sections de course à pied et 4 de natation.
La première course à pied ne permet pas l’étalement des coureurs, la mise à l’eau se fait en paquet. Nous nous frottons aux autres, il est difficile de se détacher, mais petit à petit les écarts se creusent entres les binômes. Nous avons peut-être fait un départ trop rapide, la réalité de notre entraînement nous rappelle à l’ordre…

À la sortie de l’eau une portion de 4100m de course à pied nous attend avec un dénivelé de 300m. Une étape difficile où nous nous faisons doubler de nombreuses fois. La fatigue est présente, le moral commence à prendre un coup, mais nous ne lâchons rien.

Une fois arrivés en haut une vue panoramique incroyable ! Le temps d’admirer un instant le cadre, il faut déjà redescendre pour attaquer un 1200m de natation. Un gros morceau pour nous qui avons été privés d’entraînement pendant tout le confinement. L’appréhension est là, nous n’avons encore jamais fait une telle distance en eau libre. Étonnamment, nous nageons bien et notre cap est bon, ce qui nous permet de doubler quelques binômes.

Encore 2 sections avant la dernière ligne droite. Personne sur la portion de course à pied et sans connaissance de notre place, nous commençons à croire que nous sommes très loin au classement. Dernière natation, devant nous des binômes de tous les parcours ! Encouragés par nos proches et notre coach, nous reprenons des forces et rattrapons une équipe du S. La seule option, ne rien lâcher pour les distancer le plus possible. C’est presque fait, nous sortons de l’eau devant eux.

L’arrivée

Sprint final, nous finissons à bloc ! Ça y est, la ligne d’arrivée est franchie. Mission accomplie. La joie et la fierté se lisent sur notre visage ! Heureux d’avoir fini cette course dans un cadre magique, et accompagnés par des bénévoles bienveillants et encourageants.

Sans réelle idée de notre position au classement, nous pensons être plutôt loin de la tête de course. Rien de grave, notre objectif était de terminer et de prendre du plaisir ! Accueillis par le speaker, nous donnons nos impressions au micro et remercions l’organisation ainsi que l’ensemble des bénévoles sans qui nous ne pourrions faire de telles épreuves. Nous profitons de l’instant présent et faisons quelques photos.

Les podiums

À peine changés, nous nous installons dans les espaces verts du port de Saint-Victor pour profiter du repas d’après-course. Il est déjà l’heure des podiums ! Arrive le classement du S, tout commence avec le podium féminin et enfin arrive le classement mixte. Nous allons enfin découvrir quelles étaient les équipes devant nous. Le speaker annonce les 3ème mixte. Il appelle l’équipe « Nu Swimrun Junior » C’est nous, incroyable ! Cette annonce nous rempli de joie et nous courons à toute vitesse pour monter sur la 3ème marche du podium. Pour une première ensemble, c’est une réussite ! À peine descendus du podium, nous nous projetons sur l’année prochaine et décidons de nous préparer pour le M. Engagement pris, il ne reste plus qu’à s’entraîner….

Debriefing des Gorges de la Loire

À tous ceux qui nous ont lu, nous ne pouvons que vous conseiller de venir nous rejoindre l’année prochaine sur le Swimrun des Gorges de la Loire dans une ambiance conviviale et chaleureuse, dans des paysages magnifiques. Quel que soit votre niveau, vous trouverez la distance qui vous conviendra. Nous vous attendons et vous disons à l’année prochaine !

Noémie Blanc

Crédit photos 📷 F. Oddoux / Test4outside.com

http://www.srgl.fr/

Laisser un commentaire